L’hypothèse du bonheur

Au final, tout ce qu’on fait dans la vie c’est pour être plus heureux.
On ne veut rien laisser à la chance, que ça soit la carrière, le couple et la santé.
Pour apprendre à être plus heureux, Sigmund Freud disait le cerveau était comme un iceberg. Que nous ne voyions que un seule partie qui est le mental alors que sous l’eau on retrouve tout le subconscient.
On peut faire une analogie à un éléphant. Cet éléphant représente notre subconscient et le cavalier représente notre mental.

Tous les jours, on va respirer, expirer, d’une certaine manière automatique. On ne choisit pas si on est heureux ou pas heureux, il y a certains paramètres qui vont nous rendre heureux.
Si l’on change ces différents paramètres, cela va impacter drastiquement notre bonheur.
Visualisez cet éléphant. Le cavalier dirige la direction de l’éléphant en lui touchant l’oreille, en lui disant d’aller à droite…
Mais lorsque l’éléphant devient très enervé, le cavalier ne peut plus le diriger, il n’a aucun contrôle sur cet éléphant qui pèse si lourd !
Cet éléphant est à l’image de votre subconscient, vous devez utiliser votre subconscient pour le diriger.
Prenez une feuille et écrivez ce qui vous effraie le plus dans la vie, ce que vous avez besoin le plus de travailler.

Êtes-vous seul ?
En crise financière ?
En mauvaise santé ?

Une bonne manière de relativiser est de penser à la pire situation qui puisse arriver et la meilleure et aussi ce qui aurait le plus de probabilité d’arriver.
Imaginons que le problème soit dans les relations, le pire des cas serait de finir seul, la meilleure des choses serait de trouver une personne qui nous correspond, et par exemple ce qui aurait le plus de chance d’arriver serait d’avoir quelques expériences par ci par là.
Les sciences prouvent que le fait d’écrire sur une feuille permet l’intégration allant de 50 à 100% plus qu’une personne qui n’écrit pas.

Qu’est ce que ça vous fais comme émotions ? Quand vous planifiez, vous visualisez les situations alors l’éléphant se calme.
Ne laissez pas l’éléphant s’agiter, sinon il est trop dur de le contrôler.
Nous devons entraîner le cavalier.

Nous devons maitriser les rênes de nos pensées.

Imaginons que vous ayez fait votre première approche, et qu’une fille vous a gentillement dit non.
Vous ne vous sentez pas bien, vous êtes en état beta+ dans les rythmes cérébraux. Votre éléphant commence à s’exciter.
A la place de penser à cet échec, pensez à ce que vous avez appris, à la chance que vous avez de pouvoir rencontrer des jolies filles, de pouvoir manger, boire, d’avoir un logement pour dormir.
Mettez l’attention sur la richesse intérieure et extérieure que vous avez.
On va rediriger le mental vers la gratitude.

Ecrivez 5 choses sur votre feuille pour lesquelles vous avez de la gratitude.

La méditation est l’accélérateur du bonheur. De nombreuses études prouvent scientifiquement que la méditation permet de calmer l’anxiété et le stress. Vous n’avez pas besoin d’être quelqu’un de woo woo, ou spirituel, ou même hippie pour méditer.
Cela permet de réduire la tension quand l’éléphant commence à être stressé. La sophrologie, l’EFT et l’acupuncture sont également d’excellents outils.
Vous ne pouvez être heureux si vous êtes tout le temps agité.
5 minutes par jour peuvent suffir. Il existe de nombreux exercices de cohérence cardiaque. Je vous recommande l’application Headspace.

Le fait d’utiliser un journal permet de calmer l’éléphant.
Parfois, nous avons trop de pensées, nous sommes dispersés, écrire nous permet d’avoir de clarté et d’extérioriser.
Vous pouvez écrire vos plans, comment vous vous sentez.
La plupart des personnalités à succès ont un journal intime.
La version moderne du journal serait l’application Evernote sur nos téléphone. Vous pouvez également partager votre vie et extérioriser avec les réseaux sociaux Instagram et Facebook.
Laisser l’éléphant respirer permet d’éviter qu’il devienne fou.
Le soleil est également un élément déterminant pour le bonheur.

Vous ne devez pas négliger votre santé. Bruce Lee disait qu’il n’avait pas peur de l’homme qui avait appris 1000 coups de pieds différents mais celui qui en a pratiqué 1000 le même. Prendre soin de votre santé est un travail de tous les jours. Il est beaucoup plus intéressant d’aller au sport tous les jours doucement plutôt que de faire une grosse session une fois par mois.

Le pouvoir de l’amour : nous sommes des êtres sociables. Nous ne pouvons pas forcer le bonheur sans correspondre aux critères. Nous devons être entourés. S’il fait trop froid, alors nous devons nous couvrir.
Vous ne pouvez pas être heureux si vous n’avez pas un travail qui vous plaît ou une épouse qui vous correspond.

Pour que l’esprit soit en confiance, commencez par renforcer vos forces puis travaillez vos faiblesses, cela donnera de la confiance à votre éléphant.

Pensez à développer votre vie sociale, essayez d’organiser chez vous une soirée ou deux par ans au minimum avec des amis à vous. Si vous n’avez pas beaucoup d’amis, demandez à vos amis de ramener les leurs. Sinon il existe également des MeetUp.

Un autre point pour être heureux, est de respecter ses valeurs.
Si vous êtes un sportif et que vous faites attention à votre santé et que vous travaillez dans un tabac, alors vous serez désaligné entre votre besoin de sécurité financière et vos valeurs sur la santé.

La sécurité psychologique est également importante. Certains disent que l’argent n’est pas important, mais les études ont prouvé que en dessous d’un certain revenu, le niveau de bonheur diminue.
Tu ne peux pas n’avoir aucun ami, aucune relation, aucune rentrée financière et se dire tiens je vais méditer et je serais heureux. On ne peut pas mentir au subconscient ! C’est de la pseudo-spiritualité !
Vous devez organiser ces principes autour de votre lifestyle.

Leave a Comment