dire non

Dire non avec classe

Moins de 50% de personnes ne savent pas dire non dans certaines situations alors que dire non relève d’une certaine confiance en soi. Comment dire non ?
Voici des choses qui pourraient aider à dire non :

Comment réussir à dire non : ce que vous gagner à le faire

Le tout ne suffit pas de dire non mais de connaitre l’importance de ce non que l’on dit. Trois privilèges nous sont accordés lorsque nous disons non.
Le premier c’est le gain de temps : prendre du temps à réfléchir sur une décision nous amène à perdre considérablement un temps précieux. Par exemple lors d’une augmentation, l’on vous propose une rémunération qui ne vous convient pas mais vous acceptez puis demandez de changer après réflexion. Ce temps utilisé pour réfléchir n’a normalement pas sa raison d’être. Il aurait fallu répondre non directement et passer à autre chose.
Le deuxième c’est le gain de respect : lorsqu’il vous arrive que vous pour une demande vous répondez non, vos interlocuteurs vous accorderont leur respect. Nous avons un peu dit un peu plus haut que dire non relève d’une certaine confiance en soi.
Le troisième c’est la leçon de vie : toujours accepter les demandes des autres ne vous permet pas de gagner de l’estime bien au contraire vous devenez l’esclave à tout faire. Refuser que l’on pense que quelque soit le moment on peut toujours compter sur vous comme si vous étiez toujours là pour rendre service. Vous devez montrer que vous avez aussi de valeur.
Avez-vous toutes les astuces pouvant vous permettre de dire non avec confiance ? Dis les moi dans les commentaires 🙂


Comment réussir à dire non : Ne dites pas « Non », mais expliquez pourquoi c’est impossible

Dire non peut paraitre vulgaire et offensant mais comment s’y prendre ? On peut choisir de ne pas dire simplement non mais plutôt de dire pourquoi telle chose ne peut -être réalisée. L’interlocuteur peut être frustré du refus direct de notre part. Mais si vous argumentez et vous lui laissez le soin de tirer une conclusion votre interlocuteur pourra comprendre que vous n’avez pas le choix.
Avec cette technique, on gagne en temps et en explications puis on évite les malentendus. Votre interlocuteur est mis à votre place : le refus de la demande est vite compris et le service demandé pourrait peut-être accepté plus tard.

Comment réussir à dire non : différez avant de refuser

On ne peut pas toujours rendre service. Il ne faut pas tout le temps être considéré comme l’esclave prête à rendre service même quand le moment ne s’y prête pas. Avant de pouvoir refuser une demande, il importe de documenter ce refus. Toujours se donner une marge de manœuvre (réfléchir avant de dire oui ou non). Par exemple lorsque tu as une amie qui te demande de lui prendre le ticket d’entrée pour un concert que le jour J qu’elle te remettra les sous et que tu lui répondes que ce n’est pas sur que tu y seras mais que tu verras bien, elle comprend dès lors que les chances que tu acceptes après sont très minimes et pourrait contacter une autre personne. Ne pas donner l’idée d’un refus direct mais de le différer, telle est la clé pour ne pas vexer autrui.

Leave a Comment