équilibre succès

Le cycle du succès (Avoir-Faire-Être)

Notre capacité à nous réaliser dépend de notre facilité à comprendre et nous adapter à la complexité du monde qui nous entoure.

Cependant, pour pouvoir évoluer et avoir du succès, il est nécessaire de prendre du recul. Nous sommes incapables de solutionner un problème dont nous n’avons pas conscience.

Certains paradigmes de la réalité nous aident à progresser tandis que d’autres nous font faire du sur place…

Nos perceptions du monde sont constitués par deux éléments essentiels : nos croyances et la hiérarchie de nos valeurs.
Au fur et à mesure de notre évolution, nous prenons conscience que certains de nos modèles ne sont pas les plus constructifs pour notre épanouissement.
Le cycle : Avoir-Faire-Être
Les études en neurosciences ont démontré que notre réalité intérieur créé notre monde extérieur.
Cependant, nous vivons dans une société où nous attendons l’autorisation externe pour se permettre de se sentir bien. « Quand j’aurais cette veste, alors je me sentirais confiant. » Nous sommes victimes du monde extérieur : de ce fait, nous sommes en réaction face au regard des autres. Dans ce schéma, nous nous autorisés à agir ou « faire » que lorsque les situations sont parfaites, dans l’espoir de sentir bien, « d’être » heureux.
Malheureusement, ce schéma de la réalité pousse à la procrastination et ne permet pas le passage à l’action.
Le cycle : Faire-Avoir-Être
 
D’autres pensent autrement: que s’ils ne changent pas alors leurs résultats ne changeront pas, ils décident donc de passer à l’action. Ils vont « faire » beaucoup d’actions, comme approcher, prendre des numéros, regarder des vidéos dans le but « d’avoir » des résultats avec la gente féminine pour enfin « être » plus heureux, serein et comblé intérieurement. La majorité de ces personnes permettent de faire avancer les choses, elles apportent beaucoup de valeur ajouté en général que ce soit dans le monde ou dans les interactions sociales. Cependant, malgré leur détermination à poursuivre la carotte qui se trouve devant leurs yeux, elles n’arrivent pas à se sentir heureux, d’atteindre cet état de grâce. Elles se sentent de plus en plus vides ou malheureuses même si elles atteignent leurs objectifs. En conséquence, ces personnes vont poursuivre des objectifs encore plus grands dans le but de combler ce vide mais cela provoque l’effet contraire. Le vide s’agrandit.. car la vie amplifie ce que l’on est déjà. Le bonheur et la gratitude sont des circuits neuronaux qui se travaillent, une personne qui se déteste ne pourra pas recevoir d’amour de la part des autres tout simplement car celui ci n’y croira même pas.
Le secret du succès et surtout du bonheur réside dans « l’être ». Nous attirons ce que nous sommes. Si vous êtes dans l’attente (avoir) que la vie changera du jour au lendemain alors votre vie ne changera pas ou très peu. Mais si vous êtes dans l’action dans une énergie de pénurie ou négative alors vous ne pourrez attirer l’abondance. La plénitude attire la plénitude. Vous devez vous aimer vous même avant d’être aimé par les autres. Prenez conscience que tout ce que vous cherchez est déjà en vous mais vous n’avez juste pas pris le temps de bien regarder.
Lorsque vous avez cette énergie de gratitude, d’amour, de plénitude alors vous n’attirez pas les mêmes personnes et les mêmes résultats. Le champ des possibles s’ouvre à vous, tout cela de manière naturelle et d’une façon inattendue.

Leave a Comment